Un casque de vélo peut vous sauver la vie

Un casque de vélo peut vous sauver la vie

17 juin 2019 0 Par Yves

Beaucoup de personnes n’ont pas l’habitude de porter un casque. Pourtant, il s’avère très utile en cas de chute. Il peut vous éviter de grave commotion ou de profonde blessure. Un accident peut arriver à tout moment lorsque vous êtes en vélo. Il a été prouvé que 2 traumatismes crâniens sur 3 peuvent être évités avec le port d’un casque en vélo. Ce dernier absorbe le choc et l’impact qu’il peut avoir sur la tête. En évitant d’en porter un, vous augmentez de 85 % le risque d’avoir un traumatisme crânien et cérébral.

Comment porter correctement son casque de vélo ?

Il existe différents modèles de casque de vélo, comme vous pouvez le voir ici :https://www.hollandbikes.com/144-casque. Il est important de choisir un casque qui correspond à la taille et la forme de sa tête. Autrement, il ne joue pas son rôle protecteur en cas d’accident. Pour le savoir, la sangle qui passe sous le menton doit uniquement faire passer un seul doigt.

Il ne doit être placé au centre de la tête, c’est-à-dire ni trop en avant ni trop en arrière. Si le casque est mal placé, il peut augmenter le risque de blessure au cours d’une pratique de vélo. Pour vérifier que vous portez bien le casque, il suffit de vérifier l’espace entre vos sourcils et le devant du casque. Il ne doit pas dépasser une distance équivalente à vos 2 doigts.

Quel critère prendre en compte pour choisir son casque ?

L’achat d’un casque à vélo ne se fait pas sur un coup de hasard. C’est un investissement qui mérite une attention particulière. De plus, cela ne demande pas vraiment de travail phénoménal. Il vous suffit de mesurer votre périmètre crânien à l’aide d’un mètre ruban. Les données récoltées vont vous aider à choisir aisément votre casque.

En effet, vous retrouvez ce périmètre crânien sur l’étiquette de chaque casque qui est vendu en magasin. Cependant, les casques de dernières générations permettent un réglage ajusté pour qu’il puisse tenir correctement sur la tête.

Les informations supplémentaires à ne pas rater au sujet du casque à vélo

Un casque ayant déjà subi une chute doit être remplacée. En effet, l’intérieur du produit peut avoir subi des cassures qui ne sont pas visibles de l’extérieur. Ce qui fait qu’il ne joue plus intégralement son rôle de protecteur dans le cas d’une seconde chute. Les fissures vont laisser passer les vibrations des chocs jusqu’au cerveau et au niveau du crâne.

Depuis le mois de mars 2017, tous les enfants de moins de 12 ans doivent obligatoirement porter un casque lorsqu’il monte à vélo. Cependant, la sécurité routière invite tous les utilisateurs de vélo à porter un casque pour leur bien-être et leur sécurité. Un accident peut surgir à tout moment, quelle qu’en soit la cause.